fbpx
Sélectionner une page

🤔 »Saviez-vous que le LION 🦁, lorsqu’il sort pour chasser, échoue 7 à 10 fois avant de réussir à capturer sa proie ? « 

85% de sa vie est un échec !!!

Alors qu’est-ce qui fait de lui un ROI ? 🤔

Sa PERSEVERANCE !!!! 

Pour n’en citer que quelques-uns : 

  • ✅ Thomas Edison (Inventeur de l’ampoule à incandescence) : Nombre de tentatives avant de réussir 10000
  • ✅ Michael JORDAN (Champion de Basketball) : Nombre de paniers ratés 9000, nombre de matchs perdus 300
  • ✅ Colonel Sanders (KFC) : 1009 fois sa recette de poulets spéciale s’est faites rejetée des restaurants

Et ce ne sont là que quelques exemples très connus. 

On retient souvent le nombre de réussite pour se donner une excuse pour ne pas le faire, pour ne pas commencer, pour ne pas continuer. On a l’impression que c’est plus facile pour celles et ceux qui réussissent. On oublie souvent tous les sacrifices fais, les longues heures de travail et le stress de ne pas y être encore arrivés. 

J’en suis au début de mon parcours de Life Coach, avec ses victoires, et aussi avec ses nombreux apprentissages. 

Je sais que je veux contribuer à inspirer encore plus de personne de par mon histoire, de par ce que je fais. 

Te dire que c’est facile ? ❌

Non ce serait te mentir. Bien sûr que je suis empli de gratitude chaque jour pour tout ce que j’ai. Je suis en vie, je fais ce qui me plaît. Et puis, j’ai tellement de belles opportunités depuis que je me suis lancé dans cette aventure en 2017. 

  • 👉🏻J’ai pu assister au 2 plus gros séminaires de Tony Robbins: Date With Destiny, Unleash the Power Within (Tony Robbins)
  • 👉🏻J’ai eu la chance de Rencontrer David Laroche en personne, ce que beaucoup paieraient des fortunes pour avoir la chance de faire.
  • 👉🏻J’ai animé Plusieurs conférences et séminaires à succès à Nouméa avec à chaque fois une cinquantaine de personnes. 
  • 👉🏻J’ai chauffé la salle pour « Power of Momentum » le séminaire post DWD avec Scott Harris
  • 👉🏻J’ai eu la chance d’être invité pour faire 2 interviews radio, une à Sydney en anglais, une par téléphone en français pour Nouméa. 
  • 👉🏻J’ai encore eu la chance de faire 2 interviews WebTV, dont une en anglais.
  • 👉🏻Je vais animer ma première conférence ici en Anglais à Sydney au mois de Mars. 

Et tout cela en seulement un an. Alors forcément, sur les réseaux sociaux, on ne parle que de réussites. On parle rarement de nos échecs, comme par exemple : 

  • 10 Conférences annulées faute de participants
  • 4 séminaires annulés faute de participants
  • Un training (Business Mastery – Tony Robbins) reporté faute de budget

Bref, je sais exactement ce que tu peux ressentir, je suis passé par là moi aussi, et je continuerai de passer par là. 

Car la vie, c’est comme le Windsurf : 

  • Il y a des bonnes journées de vent et tu t’éclates à glisser
  • Il y a des mauvaises journées de vent et tu galères
  • Il y a les bonnes journées de vent mais tu n’es pas au top et tu galères.

Est-ce que malgré cela j’ai arrêté le Windsurf, bien sûr que non, car quand il y a des bonnes journées de vent, et que je m’éclate ; l’émotion, la gratitude et l’épanouissement que je vis à ce moment-là, efface toutes les autres journées.

Dans ce qui te passionne ; comme moi faire du coaching, animer des séminaires et des conférences, il y a forcément des jours sans vent, des jours avec du vent et des jours où tu n’es pas au top.

Et en même temps, c’est aussi ce qui fait que c’est tellement épanouissant. Alors comment je fais pour rester toujours souriant et motivé ? Je vais te les partager avec toi, mais attention, toi uniquement et surtout ne les partages pas. Ce que je ne veux surtout pas, c’est que tout le monde et encore moins les gens auxquels tu tiens puisses avoir accès à ces outils. Ils sont pour toi uniquement.

Si tu es ok avec ça, alors je veux bien les partager avec toi.

1èreétape : Pétole, le vent n’est pas là, la motivation s’en va.

Comme tu l’auras compris, je suis véliplanchiste. Je faisais beaucoup de planche avec mon cousin. Et à chaque départ pour une session, la motivation était au top maximum. On charge les affaires, on rigole, on pense à la bonne session qu’on va faire. Bref, on est MOTIVÉ. Et puis, après plus d’une heure de voiture, on arrive sur le spot. Et là, c’est le drame, le vent n’est pas au rendez-vous. Pourtant, ça semblait sûr, le soleil est bien là, tu es au bon endroit, la météo avait prédit du vent et il n’y en a pas. C’est le coup de mou. On commence à douter, à se dire que finalement ce n’était peut-être pas le bon jour pour venir. Que faire. ?

2èmeétape : L’espoir, la motivation revient

Tu es déjà peut-être en train de te dire : « Oui, Gaël tout ça c’est bien gentil, mais qu’est ce qui fait que tu restes alors ? ». Et bien l’espoir, tout simplement. J’ai l’espoir un moment donné que le vent va tourner. J’ai l’espoir que le temps va changer. Car, aussi simplement que cela puisse paraître, je ne veux pas avoir l’impression d’avoir perdu plus d’une heure de mon temps dans la voiture. Je me dis que maintenant que je suis sur place, autant que je gréé. Je me dis que la météo, se sont peut-être trompé sur l’heure et que le vent n’est pas « encore » là et qu’il vaut mieux que je me prépare pour quand il sera la là.

3èmeétape : Apprécier le moment, la motivation se maintien

Et oui, il faut bien le dire, aller faire du Windsurf, c’est aussi apprécier le moment. Je suis au soleil, au bord de la mer dans un des plus beaux lagons du monde. Qui n’apprécierait pas ? Alors j’apprécie toutes les étapes du processus, même si je ne sais pas si le vent va se lever. Même si je ne sais pas si je vais pouvoir naviguer aujourd’hui, je prends du plaisir à le faire. Et tout en le faisant, je m’imagine déjà que je suis sur l’eau, en train de glisser. Je pense à toutes les sensations que j’aurai quand je serai sur l’eau. J’imagine en train de regarder l’horizon, sentir la planche sous mes pieds, entendre le bruit du clapot sous la planche. Alors même, si je n’ai pas glissé physiquement, j’ai l’impression de l’avoir fait. Et cela est très important pour la suite.

4èmeétape : Se rappeler des bons moments, la motivation est de nouveau là.

Maintenant que j’ai roulé plus d’heure, j’ai gréé mon matériel, j’ai apprécié le moment et pourtant le vent n’est toujours pas là. Que faire ? Et bien dans ces moments-là, ce que je fais, c’est que je me remémore des sessions passées qui ont été excellentes. Je me rappelle pourquoi j’aime faire ce que je fais. Je me raconte comment c’était bien, à quel point j’ai adoré cela. Je me rappelle les sensations que j’avais, ce que je voyais, ce que j’entendais, ce que je ressentais à ce moment-là. 

En suivant toutes ces étapes, je reste motivé pour une prochaine session. Car je suis dans un état émotionnel motivant. Je ne reste pas sur une « frustration » lié à mes attentes de cette session. Je reste motivé et je garde en tête que la prochaine session sera géniale. 

Alors, maintenant toi ? Comment vas-tu pouvoir utiliser cela dans ton quotidien ? Que vas-tu faire pour rester motivé ?

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
Share This

Partage !

Je suis sûr que cet article plaira à tes amis alors partage leur !!