fbpx
Sélectionner une page

Chacun d’entre nous dans notre quotidien avons envie que nos idées soient retenues par les autres. Que ce soit au travail, dans notre couple, en famille ou entre ami. Notre besoin de convaincre et de faire adhérer est présent en permanence. un sujet de réunion ? Une idée pour un week-end en amoureux ? Le choix du lieu pour le repas de famille ? Comment faire pour que les autres suivent vos suggestions et vos idées ? Sans être un « Manipulateur » ou un acteur ayez les bons réflexes pour faire passer vos idées.  Voici quelques clés :

1 – Adoptez une position basse :

Une position basse ? Mais kesako ? Mettez vous dans la position où vos interlocuteurs en savent plus que vous. Mettez vous dans un état d’esprit où vous chercher à apprendre et comprendre vos interlocuteurs. Agissez comme un enfant qui découvre. Créez une relation de confiance avec vos interlocuteurs pour qu’ils se sentent vus, entendus et surtout compris.

2 – Soyez présent :

Dans un contexte où la pleine conscience est à la mode et le moment présent est le leitmotiv. Soyez vous aussi « présent » à vos interlocuteurs. Pendant vos échanges regardez les, prenez le temps de reformuler, coupez vos appareils. Respirer en même temps qu’eux. Adopter la même posture. Engagez vous à 100% dans l’échange. Et si vous sentez que ce n’est pas le bon moment, proposez de reporter le rendez-vous ou l’échange à un moment plus opportun pour eux.

3 – Laissez le choix :

Auriez vous envie que l’on vous impose quelque chose ? Evidemment non. Alors pour vos interlocuteurs c’est la même chose. Vous ne détenez pas la vérité absolue, alors pensez toujours à présenter vos idées comme une option possible et envisageable. Posez des questions sur les éventuels freins à l’adoption de l’idée. Restez ouvert et laissez vos interlocuteurs se faire eux-même leur idée.

4 – Racontez des anecdotes :

Qui n’aime pas les histoires ? Evidemment tout le monde aime les histoire. Il ne s’agit pas de mentir. Il s’agit de raconter des anecdotes ou des histoires qui ont été des succès et qui viennent illustrer la réussite de cette idée. En faisant cela vous faites appel aux émotions. Tout le monde se souvient de la « Marmotte elle met le chocolat dans le papier aluminium ». Parce que c’est une histoire, ça touche.

5 – « Parce que »

Ces deux mots sont magiques et malheureusement trop souvent négligés. Pensez à les utilisez plus régulièrement. Donnez du sens à votre idée. Il ne s’agit pas ici d’argumenter et plutôt de montrer ce que votre idée apporte. « parce qu' » elle permet d’être plus productif, « parce que » nous avons besoin de reconnaissance…. etc… ce ne sont là bien sûr que quelques exemples.

6 – Et après :

Donnez des exemples concrets qui plaisent. Si vous avez suivi l’étapes 1 vous êtes en mesure de savoir ce qui plaît à vos interlocuteurs. Ramenez ces exemples au quotidien de vos interlocuteurs. Montrez leur concrètement ce que cela va leur apporter. Que se passera t’il si ils adhèrent? Par exemple : « Tu sais dans un menu il y a de tout, du poissons, des viandes rouges et blanches. Le ménage c’est un peu comme le poisson. J’aime bien ça, et si j’en mange tout les jours je m’en lasse. Alors est ce que tu veux bien toi aussi manger un peu de poisson de temps en temps ? « .

7 – Sourcez vos exemples:

Parmi vos interlocuteurs certain ont besoin de données tangibles et « scientifiques ». A ceux la donnez leur vos sources, vos documents étayant vos dires. Fournissez leur les articles. Et laissez les faire là aussi leur propre opinion. Vous voulez acheter cette dernière TV et votre conjoint veut se contenter d’un autre modèle moins performant. Alors apportez toutes les sources qui montrent que votre choix est meilleur et surtout ce qu’il apportera à votre foyer (Point numéro 4 revenez aux émotions).

8 – Accueillez toutes les objections:

Comme au point numéro 1, prenez le temps d’accueillir toutes les objections. Rien de pire que de se voir rejeter son opinion d’un revers de la main. Nous nous sommes tous retrouvé face à ce « Oui mais »… ce que j’utilise dans ces cas là, c’est le « Oui et… est ce que tu savais que…  » , ou encore « Oui c’est intéressant, je vois (j’entends, je sens en fonction de votre interlocuteur) que c’est ton opinion, de quoi aurais tu besoin ?  » etc…. trouvez votre style.

9 – La méthode un pas à la fois

Si vous essayez d’avoir un OUI franc et massif, c’est alors bien souvent peine perdue. Comme expliqué dans l’article précédent découpez votre idée en idées plus petites. Avancez une idée à la fois. Si vous obtenez des ouis pour l’ensemble des idées, il sera très gênant pour vos interlocuteurs de finalement refuser « le projet ». Et vous pourrez toujours demander « quelle partie précisément ne te convient pas ? « .

10 – Soyez exemplaire

Si vous voulez inspirez et convaincre. Si vous voulez devenir un vrai « Leader »,  alors soyez la personne que vous demandez aux autres d’être. Adoptez l’adhésion par l’exemple.

Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde – Ghandi

 

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
Share This

Partage !

Je suis sûr que cet article plaira à tes amis alors partage leur !!